Livraison OFFERTE à partir de 25€ d'achat
7 façons dont les gens se réveillaient, avant l'invention du réveil

L'histoire de réveil -

7 façons dont les gens se réveillaient, avant l'invention du réveil

de lecture

C'est le moment de l'année où nous commençons à retrouver nos rythmes normaux. Les premiers battements de la journée sont souvent les redoutables bips du réveil ou la symphonie numérique d'un téléphone portable.

Ces alarmes électroniques modernes ne sont que les dernières d'une longue série de méthodes utilisées pour nous tirer du sommeil : des gardiens sur les murs des villes anciennes attendant l'aube aux horloges plus récentes sur roues qu'il faut poursuivre pour qu'elles cessent de sonner.

réveil à double action

Crédit: Illustration d'une publicité de 1846 pour un "réveil à double action", qui est "utilisé quotidiennement par les postiers, les policiers, les cheminots et autres personnes qui doivent se lever tôt le matin". 

La tâche de nous réveiller lorsque notre horloge biologique nous dit de dormir n'est pas facile. Quand avons-nous commencé à utiliser des alarmes, et quel était leur son ? Qu'est-ce qui a changé dans les sons du temps, et qu'est-ce qui n'a pas changé ?

vous ne trouverez pas beaucoup de personnes qui apprécient d'être tirées du lit par la même sonnerie chaque matin pendant des années. Même si vous en êtes venu à mépriser le bip incessant de votre alarme, sachez que le réveil n'était pas moins difficile pour les générations précédentes. Après tout, il n'y a pas de bouton "snooze" pour les cloches d'église ou le sifflet d'une usine. Voici sept façons dont les gens se réveillaient avant l'invention du réveil moderne.

1. Chant d'oiseau

Certains des plus anciens mots que nous possédons pour désigner la mesure du temps montrent l'intérêt particulier que les gens portaient à la division des différentes parties de la nuit.

Réveil au chant de coq

Dans le monde pré-moderne, sans lumières ni alarmes électriques, les gens prêtaient davantage attention à la qualité de la lumière et aux sons qui les entouraient.

Un riche vocabulaire est apparu dans les langues anciennes pour les différentes parties de la nuit. Un des premiers mots latins pour désigner la période précédant l'aube était gallicinium, le temps du chant du coq. Les scientifiques ont depuis découvert que les coqs savent vraiment quelle heure il est.

Le chant des oiseaux reste un moyen important de vivre le réveil. En France, nous évoquons souvent le chant des oiseaux lorsque nous pensons au sommeil et à l'éveil, des pies chantant le matin ou au cri de minuit des bergeronnettes. Moins mélodique, mais tout aussi frappant, est un autre bruit d'oiseau possible associé au lever précoce, le "pet du moineau", attesté pour la première fois au XIXe siècle.

2. Contrôle de la vessie pour se réveiller

Contrôle de vessie pour se réveiller

Les premiers hommes buvaient des tonnes et des tonnes d'eau s'ils devaient se réveiller avant le soleil. Pourquoi ? Eh bien, si vous avez plus de 30 ans, vous savez probablement ce que c'est que de se lever au milieu de la nuit pour uriner. La coutume de "trop boire" avant de se coucher était même utilisée par les Amérindiens jusqu'au XXe siècle.

3. La Clepsydre

En parlant d'eau, la clepsydre, ou horloge à eau, a été utilisée par les civilisations les plus anciennes pendant des milliers d'années. Il ne s'agissait pas tant d'horloges que de chronomètres, fonctionnant à peu près de la même manière qu'un sablier ordinaire.

Le Clepsydre

Ce n'est qu'en 245 avant Jésus-Christ que Ctésibius d'Alexandrie a amélioré la clepsydre, ou "voleur d'eau" comme on l'appelait, et a créé la première horloge mécanique du monde.

C'est époustouflant de penser à ce que Ctesibius a accompli : Les cycles saisonniers exigeaient que des niveaux d'eau irréguliers soient déversés dans un récipient de réception avec des marques d'heures équidistantes, tandis que les cycles quotidiens exigeaient des marques d'heures variables et un écoulement régulier.

Pour faire de la clepsydre un réveil, il suffisait d'installer une bobine flottante qui déclenchait une alarme lorsqu'elle atteignait le niveau souhaité. Des versions ultérieures ont fait tourner des engrenages, signalant une alarme ou même déclenchant une catapulte qui lançait une pastille dans une plaque métallique. 

Réveil vintage

4. Les signaux d'alarme humains

Le corps humain a développé son propre répertoire d'alarmes. L'appel islamique à la prière, l'adhan, chanté par des hommes appelés muezzins, est l'un des exemples les plus frappants sur le plan sonore, avec diverses versions marquant les différences entre traditions et régions. Le chant mélismatique où une seule syllabe est chantée sur plusieurs notes de musique est à la fois un appel à la prière ("La prière est meilleure que le sommeil") et une prière en soi.

Mosqué pour réveil matin

Certains appels matinaux étaient associés à des systèmes de prévisions météorologiques. Au 15e siècle, les crieurs publics du port de Sandwich, sur la côte sud de l'Angleterre, annonçaient les changements de vent dans la nuit afin que les marins sachent quand les vents favorables (ou défavorables) se levaient. Beaucoup plus tard, dans certaines régions du monde industriel, les cogneurs professionnels pouvaient utiliser un lance-pois ou un bâton pour taper sur les fenêtres afin de vous réveiller pour votre quart.

Gardien de réveil

Le fait que des humains vous réveillent signifie généralement que quelqu'un doit rester debout toute la nuit. Mais comment cette personne saurait-elle quand il faut sonner l'alarme ? Les cadrans solaires seraient évidemment inutiles. C'est l'une des raisons pour lesquelles les technologies se sont développées pour compter les heures de la nuit - les horloges à eau antiques et médiévales avec des marques pour montrer comment l'écoulement de l'eau correspondait au temps qui passe, et plus tard (à partir du 14e siècle environ) les sabliers dans la forme familière du sablier.

5. Les réveils religieux

Dans de nombreuses sociétés chrétiennes primitives, les cloches appelaient les fidèles à la prière le matin. Les cloches religieuses servaient également à marquer le passage du temps au cours de la journée, avant que les gens ne portent des montres.

Les cloches de réveil

Dans la plupart des traditions islamiques, des tonalités audibles et des prières marquaient le début de la journée (tout comme aujourd'hui). Le Fajr (littéralement "aube") est la première des cinq prières quotidiennes diffusées dans le village. Quatre autres prières suivent le soleil et contribuent à marquer le passage du temps, jour après jour.

6. Le sifflet de l'usine

À l'aube de l'ère industrielle, les ouvriers vivaient autour de l'usine où ils travaillaient et se réveillaient au son du sifflet de l'usine. Les aciéries et les usines textiles attiraient les fermiers de la campagne, et comme ça, ding-ding, l'horloge faisait la loi.

Le siflet d'usine

Le temps était toujours de l'argent. Mais désormais, le temps peut aussi être régulé plus facilement. Le travail ne dépendait plus de la saison, mais était divisé en unités de temps. C'est le sifflet de l'usine, et non le soleil levant ou le chant des oiseaux, qui appelle les gens au travail. Grâce au sifflet d'usine : du haut du bâtiment, cet engin à vapeur donnait l'alarme aux gens.

7. Le réveil de 4 heures de Levi HUTCHENS

En 1787, Levi Hutchens, de Concord (New Hampshire), invente un autre réveil naissant. Construit dans une simple boîte en pin, un mécanisme d'engrenage déclenchait une cloche.

Levi Hutchins réveil

Cependant, la cloche de son horloge ne pouvait sonner qu'à 4 heures du matin, heure à laquelle Levi devait se lever pour aller travailler. Enfin, le 24 octobre 1876, un réveil mécanique à remontoir qui pouvait être réglé à n'importe quelle heure a été breveté par Seth E Thomas.

8. Le premier réveil mécaniques

Le Moyen Âge a vu naître l'une de nos inventions les plus étonnantes : les horloges mécaniques, actionnées à l'origine par des poids. La gravité tirait des poids suspendus vers le bas pour actionner le mécanisme de l'horloge. Les poids étaient périodiquement remontés pour un nouveau cycle.

Premier réveil mécanique

Ces horloges étaient d'abord de grands objets dans les églises et les clochers des villes. Certaines comportaient des automates élaborés : l'extraordinaire horloge de Strasbourg, datant du XVIe siècle, comprend un célèbre coq dont les cris résonnent dans la cathédrale. Son coq automatisé était une survivance d'une horloge antérieure fabriquée au 14e siècle, et incluse dans la nouvelle horloge de la Renaissance.

Réveil mécanique

L'horloge astronomique de la cathédrale Notre Dame, à Strasbourg, en Alsace.

Certaines grandes horloges jouaient de la musique sur des cloches avant de sonner les heures. Cette année marque le 700e anniversaire de ce qui pourrait être la première horloge musicale de ce type, installée dans un monastère près de Rouen en 1321. Elle jouait un hymne, Conditor alme siderum (Cher Créateur des étoiles), pour la période de l'Avent qui marque le début de l'année chrétienne.

Ces carillons constituent notre première musique mécanique enregistrée et sont les précurseurs des alarmes musicales d'aujourd'hui. Cette technologie a probablement été mise au point par des moines férus de technologie pour éviter d'avoir à se réveiller la nuit pour chanter leurs prières d'autant plus si ce réveil, comme l'adhan, était lui-même une prière pieuse.

Combien d'entre vous ont encore un réveil sur leur table de chevet ?

Certains sont friands du réveil classique, mais sur notre table de chevet, le smartphone domine ce qui impacte la qualité de votre sommeil

Les alarmes d'aujourd'hui, avec toutes leurs inventions, sont un cadeau (ou, selon le plaisir que vous prenez à vous réveiller, une malédiction) du Moyen Âge à nos jours.

 

Réveil vintage
 

 

 


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés